ECM
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Actu produit
- Etienne Michardiere

Le choix d’un ECM peut s'avérer compliqué. Avant de prendre une décision il est nécessaire de réfléchir aux dix caractéristiques principales qui doivent être prises en compte pour choisir le bon outil.

La base de données centrale: Accessible via le logiciel de gestion de contenu, le référentiel central aide  à simplifier le partage de fichiers en supportant plusieurs formats de fichiers provenant de plusieurs sources, que ce soit papiers ou de sources électroniques.

La numérisation de documents: Elle aide a faciliter le partage de fichiers et de récupération de fichiers avec différentes méthodes de numérisation de documents. 

Sécuriser les fichiers issus de mails : Cette caractéristique peut aider à mettre un terme aux e-mails perdus, en stockant les mails entrants et sortants dans un système qui les relient aux clients, aux fournisseurs et sous-traitants. Et surtout s'assurer que le futur ECM peut facilement s'intégrer dans des applications de messagerie populaires déjà utilisées.

Le portail Client: L'accessibilité des clients à un portail peut améliorer votre relation client. Assurez-vous qu'il peut être facilement intégré à votre site.

Recherche : Tous les documents doivent être consultables et facilement retrouvables par les contacts. Des filtres et des recherches avancées ainsi que l’utilisation de mots clés permettent  d’accélérer le processus.

L’accès mobile :  L'accessibilité à l’ECM doit être possible n’importe où et n’importe quand, depuis n’importe quels appareils mobiles comme les smartphones et tablettes.

Une intégration facile: L’ ECM doit être facilement intégré à Salesforce, Microsoft Office ou toute autre application d'entreprise populaire dans le but d’éviter une refonte totale de votre système actuel.

Gestion de workflow automatisé: : Sans déplacer les flux de travail actuels, il doit être de contrôler les processus linéaires, de réussir à analyser l'avancement du projet et de d'identifier les ruptures de flux de travail.

Analyses avancées : Pour plus de transparence sur les processus opérationnels vitaux, les analyses commerciales avancées doivent être facilement personnalisables. 

Accessibilité Cloud: Coffre-fort, stockage, le cloud offre la solution la plus rentable et la meilleure accessibilité depuis n'importe quel endroit et dans n’importe quel environnement d’affaires.

Enfin, il faut examiner les différentes options disponibles sur le marché.  Il faut s’assurer que la solution ECM choisie est évolutive pour la futur croissance et l'expansion de l’entreprise.

Source : idm.net

Tags : ECM
Actu produit
- Etienne Michardiere

Knowings propose une solution open source de gestion collaborative de contenu adaptée aux petites et moyennes entreprises

Knowings lance une solution de GED Collaborative, de gestion des connaissances et de réseaux social professionnel adaptée aux petites et moyennes entreprises. Cette plateforme open source, nommée Découverte CollaborativeECM, propose différentes fonctionnalités permettant une gestion documentaire sécurisée, un travail collaboratif ainsi que la capitalisation des connaissances de l'organisation et de réseau social professionnel.
Cette solution permet d'enrichir l'offre initiale proposée par Knowings, la Suite CollaborativeECM, qui propose des fonctions plus avancées comme la diffusion proactive de contenus, la formulation de publication d'informations, la rédaction collaborative de contenus ainsi que des fonctions de RSE.
Decouverte Collaborative ECM permet d'accompagner les PME dans la recherche de productivité qui est une problématique commune à toutes les PME, gagner en efficacité tout en optimisant les coûts.

Source : Knowings.fr

Tags : ECM
Actu produit
- Thibaut Stephan

OpenText, éditeur de solutions et d’applications EIM (Enterprise Information Management), est spécialisé dans la gestion de l’information non structurée. La nouvelle offre InfoFusion est destinée à la fédération de l’information issue de sources multiples.

Selon l’éditeur, 80% des données d’une entreprise sont non structurées, ce qui représente une perte de valeur pour ces informations dont l’exploitation pourrait pourtant s’avérer stratégique.

InfoFusion vise ainsi à décloisonner et à fédérer ces informations à travers des opérations d’intégration, de migration, d’analyse et d’archivage.

OpenText enrichit donc sa gamme d’offres de traitement de gros volumes de données et d’aide à la décision.

L’offre sera disponible dès décembre 2012, et comprendra des connecteurs avec dont IBM FileNet, EMC Documentum ou encore Microsoft SharePoint.

Source : Opentext

Catégories : Actu produit, Présentation , ECM
Tags : ECM, EIM
Tendance
- Thibaut Stephan

L’informatique contextualisé désigne l’analyse intelligente du comportement d’un individu en ligne. Cette approche permet de délivrer du contenu ciblé et a donc un impact significatif sur le modèle traditionnel de recherche du consommateur. Progressivement, cette tendance se propage désormais à la recherche en entreprise.

Tendance
- Thibaut Stephan

Le cabinet Gartner publie un rapport sur le marché de l’Enterprise Content Management, qui désigne l’ensemble d’applications permettant la gestion du cycle de vie du document, que ce soit de façon interopérable ou indépendante.

Catégories : Tendance, Actu marché, Analyse, ECM
Tags : ECM
Actu produit
- Elise Garet

Face au succès grandissant du cloud computing, la CNIL a lancé une consultation publique entre octobre et décembre 2011. Elle a publié les résultats le 25 juin dernier, soit une analyse du cadre juridique applicable en matière de Cloud et des recommandations pratiques à destination des entreprises, et plus particulièrement des PME qui souhaiteraient adopter le cloud computing.

La CNIL définit le cloud computing comme le " report vers le "nuage internet" de données et d’applications qui auparavant étaient situées sur les serveurs et ordinateurs des sociétés." Elle précise que le modèle économique associé s’apparente à "la location de ressources informatiques avec une facturation en fonction de la consommation."

L'offre en matière de cloud computing se décline sous trois types :
-  l'hébergement d’infrastructure (Infrastructure as a Service, IaaS)
-  la fourniture de plateformes de développement (Platform as a Service, PaaS)
-  des logiciels en ligne (Software as a Service, SaaS)

Si le cloud offre de nombreux avantages, comme la mutualisation des coûts d'hébergements et d'opérations, il soulève aussi de nombreuses difficultés, notamment juridiques. Il faut clarifier les responsabilités afférant au cloud computing du fait du caractère délicat des questions de sécurité, de qualification du prestataire, de loi applicable et de transfert des données. La CNIL soulève le problème du manque de transparence de la part des prestataires quant aux mesures techniques et organisationnelles mises en œuvre permettant de garantir la sécurité et la confidentialité des données traitées pour les compte des clients.

Dans la synthèse des réponses, la CNIL définit le contexte et ce qu’est le cloud computing. Elle qualifie ensuite client et prestataire et détermine la loi applicable. Elle publie une liste de sept recommandations :

  1. Identifier clairement les données et les traitements qui passeront dans le Cloud
  2. Définir ses propres exigences de sécurité technique et juridique
  3. Conduire une analyse de risques afin d’identifier les mesures de sécurité essentielles pour l’entreprise
  4. Identifier le type de Cloud pertinent pour le traitement envisagé
  5. Choisir un prestataire présentant des garanties suffisantes
  6. Revoir la politique de sécurité interne
  7. Surveiller les évolutions dans le temps

La CNIL dresse aussi une liste des éléments essentiels devant figurer dans un contrat de prestation de services de cloud computing, concernant des informations relatives aux traitements, des garanties mises en œuvre par le prestataire, des formalités auprès de la CNIL, des éléments concernant la sécurité et la confidentialité. Elle propose en outre des modèles de clauses contractuelles.

Source: CNIL

Catégories : Actu produit, Brève, ECM, France
Tags : CNIL, ECM
Actu produit
- Elise Garet

Nuxeo, l’éditeur de logiciels et de solutions d'ECM, fait évoluer sa plateforme documentaire pour la rendre plus collaborative. Plusieurs nouvelles fonctionnalités sont ajoutées comme la possibilité de commenter les informations affichées et de voter, ou d’utiliser la fonction « like », à la façon des réseaux sociaux. Les documents les mieux notés seront mis en avant et plus facilement retrouvables.

Un moteur de workflow interne a été ajouté, la plus importante évolution de la plateforme. Ce moteur inclue un éditeur graphique et une visionneuse de documents de travail, intégrés à Nuxeo Studio, ainsi que des outils de gestion. Il sera toujours possible d’utiliser le moteur actuel, jBPM, mais via un plugin.
Une version mobile a été développée, basée sur HTML et JQuery Mobile, rendant la plateforme accessible depuis n’importe quel appareil mobile.

Nuxeo 5.6 inclue aussi un système qui permet la génération de documents à partir de données existantes dans le référentiel, basé sur des modèles de documents. Ce système prend en charge les formats Word, Excel ou encore Open Office.

Pour plus d'informations, ici (en anglais).
A noter: un webinar en français est organisé le 17 juillet prochain pour présenter la nouvelle plateforme. Inscriptions, ici.

Source: Collaboratif-Info

- Manon Vincent

OpenText, société spécialisée dans l’ECM (ou gestion de contenu), vient d’acquérir, pour 310 millions de dollars, EasyLink, un des leaders mondiaux dans la fourniture de services de transaction et de messagerie électronique à la demande (en cloud). Cette acquisition va permettre à OpenText d’enrichir sa gamme de services hébergés, en offrant désormais la messagerie, le transfert de fichiers et l'échange électronique de documents (EDI).  Comme le souligne le nouveau PDG d’OpenText, Mark Barrenchea, le rachat d’EasyLink permet à sa société d’offrir de nouveaux services en ligne en combinant ses propres logiciels avec les services d’EasyLink. 

Ce rachat intervient alors même qu’OpenText vient de publier son chiffre d’affaires pour le troisième trimestre fiscal 2012 qui s’élève à 292,3 millions de dollars (soit une augmentation de 11%, alors que son résultat net est en retrait sur un an de 2,96%, à 34,77 millions de dollars). Le chiffre d’affaires d’EasyLink, quant à lui, approche les 45 millions de dollars. 

A suivre, la conférence Content Day 2012 qui se tiendra à Paris le 21 juin prochain sera peut-être l’occasion pour les professionnels du secteur d’annoncer de nouvelles offres en mode Cloud. 

 

Source : Collaboratif-info.com et Le Journal du Net

Catégories : Brève
Tags : ECM
Powered by KB Crawl