open government
Domaine Abonnez vous au flux RSS associé Archive RSS
Tendance
- Thibaut Stephan

Le gouvernement danois a annoncé le 8 octobre 2012 la diffusion de ses jeux de données, invitant ainsi à une réutilisation de ces données publiques par le secteur privé.

Il s’agit donc à la fois d’une formidable opportunité en matière d’innovation et de croissance économique, ainsi que d’un nouvel élan de modernisation du secteur public. Les jeux de données concernent notamment des adresses, des numéros d’identification d’entreprises ou encore des éléments du plan du cadastre, et seront reliés directement à l’administration publique.

Le potentiel de cette initiative est estimé à 260 millions de couronnes danoises (environ 35 millions d’euros) d’économies, réalisées grâce à la réduction des coûts de transactions entre les différents organismes publics.

 

Source : ESPI PLUS

Conférence
- Virginie Boillet

La journée « Open data, la conférence » du 27 septembre dernier, dont serdaLAB était partenaire, a été rythmée par les key notes de nombreux intervenants français et internationaux de qualité. Débats autour du besoin de transparence ainsi que sur les potentialités économiques de l’open data ont émaillé la journée. Tout en insistant sur la nécessité d’un écosystème à créer autour des données, qu’elles soient publiques ou privées, et le besoin que les citoyens s’en emparent.

Actu marché
- Elise Garet

Le Ministère mexicain des Finances et du Crédit Public a mis à disposition ses données de dépenses et de budget sur le site Transparence du Budget. Cette ouverture faisait partie des engagements pris par le Mexique dans le cadre de l'Open Government Partnership. Des données concernant les finances publiques, la dette domestique ou en encore la dette extérieure, sont consultables et exportables au format excel. Des visualisations sont aussi disponibles pour permettre au citoyen de comprendre le budget du Gouvernement et ses dépenses.

 

Source: ePSIplatform


- Elise Garet

Le gouvernement Bulgare a commencé à publier quotidiennement des données sur les dépenses publiques, dans le cadre de son plan d'action pour l'Open Government. A partir de ce mois-ci, le Ministère des Finances publie donc chaque jours des informations sur les dépenses du gouvernement. Les données sont publiées sous format XLS et contiennent les transferts effectués vers les autres ministères, vers les collectivités locales, les universités et autres organisations publiques. Bien que publiés sous le tableur Excel, la structure des jeux de données permettrait leur conversion automatique dans un format qui serait plus facile à traiter et à analyser.

A partir du mois d'août il est prévu que d'autres ministères ouvrent leurs comptes quotidiennement, dont des rapports sur les dépenses des unnités de second niveau. De tels rapports amélioreront la transparence sur les dépenses, sur la gestion des finances et les pratiques de corruptions. Quand suffisamment de données seront collectées, il sera possible de réaliser une visualisation des flux monétaires entre les institutions publiques.

Source: ePSI platform

- Elise Garet

Le gouvernement britannique a publié hier, jeudi 28 juin, un livre blanc sur l'Open Data, intitulé "Open Data White Paper - Unleashing the Potential". Le Guardian a analysé ce livre blanc et a identifié les éléments qui selon lui sont clés.

1. Les données cinq étoiles
Le Gouvernement britnannique a l'intention d'adopter le modèle des Cinq Etoiles comme mesure d'"utilisabilité" de ses données ouvertes. Sorte d'objectif, cela permettra d'améliorer petit à petit les jeux de données. Le Guardian considère que cette échelle de Cinq Etoiles est ce qui se rapproche le plus de standards en matière d'open data. Cela donne un moyen de comparaison des jeux de données.

2. Stratégie d'engagement pour les développeurs
Le Gouvernement souligne que se contenter d'ouvrir les données et s'exclure des débats et discussions qui en découlent, n'est pas suffisant. Il s'engage donc à prendre la communauté des développeurs en compte, engagement que le Guardian considère comme étant le plus frappant du livre blanc. Les utilisateurs pourront notamment informer l'administration des erreurs, difficultés et problèmes rencontrés.

3. Les données anonymisées
L'accès sans entrave aux données anonymisées devrait, selon le Gouvernement britannique, être étendu, afin d'encourager l'amélioration de la qualité, du choix et de l'efficacité de la santé, l'éducation, et les transports notamment. Le Guardian soulève la crainte que le croisement de plusieurs de jeux de données anonymes permette d'identifier des individus. Pour contourner ce problème, le livre blanc propose la mise en place d'un expert en confidentialité qui fera faire des tests de divulgation pour identifier les éventuelles menaces.

4. Liberté d'information
Si l'information est libre et gratuite au Royaume-Uni, le Guardian souligne que le livre blanc laisse entendre que cela pourrait changer, et qu'il ne donne aucun engagement en faveur du maintien du statu quo.

5. Réutiliser les données
Le livre blanc met en avant les changements de la FoI Law, qui inclue une nouvelle section sur les jeux de données. Celle-ci inciterait les autorités publiques à ouvrir des données qui ne sont pas habituellement publiées, et elle définit la notion de jeu de données.

6. Les données personnelles
Le livre blanc affirme qu'utiliser plus intelligemment les données personnelles est important pour l'engagement des citoyens auprès des services publics. Il souligne aussi l'importance du rôle du secteur des affaires pour apporter aux clients les moyens d'accéder à leurs données personnelles et habitudes de consommation, et les moyens de les interpréter.

7. Les données de codes postaux
Très demandé par la communauté open data, le fichier des adresses et codes postaux produit par la Royal Mail pourrait donner naissance à des milliers d'applications. Le livre blanc reconnait que c'est un input important pour de nombreux produits et services du secteur privé, et que sa valeur dépasse celle de son objet initial. Cependant le Guardian estime qu'aucun réel progrès n'est fait à ce sujet.

8. L'ouverture de nouvelles données
Le livre blanc engage le Gouvernement à publier de nouveaux jeux de données, dont des données sur la gestion et l'utilisation des aides européennes au Royaume-Uni, afin d'encourager une meilleure gestion de ces aides.

Source: Guardian.co.uk

Catégories : Brève, Data, Europe (hors France)
- Elise Garet

La ville de Zurich a lancé le premier portail de mise à disposition de données publiques de Suisse, data.stadt-zuerich.ch. La décision politique avait été prise la semaine dernière et le site a été officiellement ouvert à l'occasion de la Swiss National Open Data Conference qui se tenait à Zurich le 28 juin dernier.
A son lancement, le portail recensait 3 jeux de données sur les résultats de votes, la qualité de l'air et des cartes locales, réutilisables gratuitement à des fins commerciales ou non.

Source: ePSI platform

Catégories : Brève, Data, Europe (hors France)
- Elise Garet

L'Open Government Action Plan du gouvernement Canadien est jugé insuffisant selon le cabinet d'études et de conseil Gartner, car il ne met pas les employés du secteur public au centre du processus de transformation.

Powered by KB Crawl